Avec la popularité grandissante des cryptomonnaies, des exchanges spécialisés dans les cryptomonnaies ont émergés afin de permettre le trading de celle-ci. Cependant, ces crypto-exchanges sont loin d’être sans danger pour le novice. Les exchanges, qui sont des points de d’échanges centralisés, rentrent un peu en contradiction avec l’idée d’un système financier décentralisé. Cela est déjà un premier point de défaillance pour la crypto-communauté mais ce n’est pas le seul problème que vous allez rentrer si vous voulez utilisez ces exchanges.

 

Problème de liquidité

 Comme tout nouveau marché, il y a un manque de liquidité sur le marché des cryptomonnaies. Cela rend ainsi difficile de sortir de sa position au prix voulu. La croissance de l’utilisation des crypto-exchanges a tout de même améliorer ce manque de liquidité, mais l’augmentation de traders a aussi un effet néfaste. Par example, sur le marché du Bitcoin, le manque de liquidité s’explique par le fait que de nombreux investisseurs ont une perspective sur le long terme : ils font du « hodl ». De plus, comme le cours du Bitcoin ne fait que progresser (+de 10 000$ au moment au j’écris cette article), les investisseurs vendent de moins en moins leurs bitcoins car ils ont un profit de plus en plus grand. Il y a donc de moins en moins de bitcoins même avec la « création » de bitcoins lors du minage.

Cette stratégie de trading de tenir ses positions et attendre d’avoir un profit conséquent est préconisée par de nombreuses personnes. Elle semble être une bonne stratégie sur le marché des cryptomonnaies. Cependant, ce style de trading explique la forte volatilité des cryptomonnaies et les fortes variations de cours. A cause de ce style de trading, il y a de moins en moins de cryptomonnaies sur le marché et donc il y a de moins en moins d’offre et de plus en plus de demande, ce qui explique la forte hausse des cryptomonnaies. Les fortes baisses s’expliquent par les prises de bénéfice d’investisseurs ayant un gros montant de cryptomonnaies, ceux qu’on appelle « les baleines » ou par la panique des investisseurs suite à une mauvaise news. Ainsi lorsqu’ils vendent tous en même temps, ce sont des grosses sommes de cryptomonnaies qui arrivent sur le marché. Donc une forte offre par rapport à la demande et donc la valeur de la cryptomonnaie baisse. On peut donc dire que le marché des cryptomonnaies est régit par la loi de l’offre et de la demande : s’il y a plus d’offre que de demande, le cours baisse, mais s’il y a plus de demande que d’offre, les cours augmente.

C’est en cela que les marchés des « futures » pourrait vraiment aider les marchés actuels.Le premier marché de « futures » sur le Bitcoin devrait être créer par la bourse de Chicago (CME) d’ici la fin 2017. Ces marchés faciliteraient les « shorts » (c’est à dire la vente) de bitcoins qui ne sont pas posséder par le vendeur mais qui sont des « contrats » destinés à être vendu et acheté plus tard à un prix plus bas. Cela pourrait apporter une stabilité sur le marché des cryptomonnaies en augmentant le volume de cryptomonnaies tradées et pourrait balancer avec la tendance haussière de ce moment sur le marché. La baisse des cours pourrait causer de fort dommages aux utilisateurs de certains exchanges car ces exchanges demandent aux utilisateurs d’attendre quelques minutes pour que leur transaction soit confirmée. Et lors d’un fort retournement de tendance, attendre quelques minutes peut se révéler fatal pour le capital de l’investisseur ou du trader : la sortie de position s’exécutera à un autre prix que celui demandé par le trader. L’exemple-type est le crash de Coinbase le 29 novembre, où de nombreux investisseurs n’ont pas pu clôturer leur position car l’exchange a été saturé à cause d’un trop grand nombre de transactions.

 

La Centralisation

 Comme mentionné au début de l’article, la centralisation est une défaillance des crypto-exchanges. Ainsi, ils sont la proie des hackers cherchant à voler des cryptomonnaies. Il est « facile » pour les hackers de voler des cryptomonnies puisqu’ils ont juste à se concentrer sur un unique « personne », l’exchange. Le plus grand exemple est Mt.Gox. Situé à Tokyo, C’était l’un des plus gros exchanges entre 2009 et 2014. Cependant, en 2014, il a subi un piratage informatique où les hackers ont réussi à détourner 744 408 bitcoins et a posé l’exchange vers la banqueroute.

Il y eu aussi un autre piratage important de cryptomonnaies sur l’un des exchanges les plus populaire du moment, Bitfinex.  C’est, à ce jour, le second plus gros crypto-hack se produisant, 125 000 bitcoins ont été volé.

Sur les crypto-exchanges, la volatilité des cryptomonnaies est très forte. Ainsi suite à une news, le cours peut fortement fluctuer à la hausse comme à la baisse.
Source: Zone Bourse

Ce graphique vous montre donc l’influence qu’ont les problèmes liés à la centralisation sur le cours des cryptomonnaies. A chaque piratage informatique, il y eu une très forte baisse. Les investisseurs n’ayant plus confiance, ils vendent tous et c’est la panique.

De plus, comme les données présentes dans la blockchain sont immuable, un piratage informatique est plus susceptible de rester un vol de vos cryptomonnaies pour toujours.

Cette immuabilité signifie que toutes les transactions sont finales, pas de retour en arrière. Ainsi il vous sera impossible de récupérer votre montant de cryptomonnaies volés.

En plus, qu’il n’y a pas de recours légal pour récupérer vos fonds perdus ou volés, technologiquement, les cryptomonnaies ne peuvent retourner à son propriétaire ou avoir leur transaction gelée sans faire un fork pour rejeter les transactions frauduleuses. Pour qu’un fork se produise, il faut que tout la communauté de la cryptomonnaie en question soit d’accord. C’est un des élément clés de la blockchain, il faut un consensus pour prendre une décision sur la cryptomonnaie.

 

La Compensation et  la Livraison de Cryptomonnaies

Le traitement d’un ordre de trading se fait en trois étapes, : la négocitaion, la compensation et la livraison. La compensation est le fait que Lorsqu’une transaction est négociée, elle est transmise à la chambre de compensation qui va garantir le paiement et la livraison des titres en cas de la défaillance du vendeur ou de l’acheteur.

On a aussi une autre défaillance avec les crypto-exchanges : la façon dont les transactions sont compensées et livrées. Les cryptomonnaies existent à l’intérieur dans système non régularisé. Ainsi la compensation et la livraison des cryptomonnaies ne se produisent pas comme dans un marché traditionnel, régulé et donc cela rend les risques sur la compensation et la livraison des cryptomonnaies anormalement élevé

De plus, les crypto-exchanges n’agissent que comme un tiers de confiance qui arrange seulement les échanges entre acheteurs et vendeurs. Cela signifie qu’il est possible de ne pas avoir de contrepartie direct pour chaque transaction ayant lieu : c’est à dire qu’un acheteur ne va forcément avoir un vendeur « en face de lui » pour faire la transaction. Cependant, ils agissent comme contrepartie lorsqu’ils font correctement des « appels de marge » ou « Margin calls » pour récupérer les fonds venant des investisseurs ayant des pertes supérieures aux pertes autorisés par eux-même.

 

Un manque de capacité technologique

 Il y a de nombreux crypto-exchanges opérant avec des plateformes sophistiquées, mais, ils n’offrent pas encore la même qualité technologique que les plus gros exchanges comme la bourse de New York ou la bourse de Paris.

Les plus grandes bourses de la planète ont un coût annuel d’environ 10 millions de dollars juste pour le maintien et le bon déroulement des transactions. Ce coût descend à $500 000 pour des exchanges plus petits. Ainsi, plus la technologie utilisée est couteuse et avancée, plus il est facile de détecter les manipulations de marchés et les autres activités frauduleuses. Pour l’instant, les crypto-exchanges ne sont pas capable de faire cela. Il suffit de voir, le 29 novembre 2017, la panne de serveur de Coinbase suite à un nombre trop important de transactions qui a provoqué une forte chute de la plupart des cryptomonnaies.

 

Le futur des crypto-exchanges

Le futur des crypto-exchanges est incertain: soit ils vont perdurer avec les exchanges traditionnelles soit ce seront eux les marchés financier de demain.

 

Certaines personnes parlent d’exchanges décentralisés utilisant la blockchain : ni autorité centralisé, ni tiers de confiance pour vérifier les transactions. Avec cette solution, il y aurait une question à se poser : est-ce que les exchanges décentralisés pourraient s’occuper de gros volume de transactions et de situations où les confirmations des trades doit être immédiates ?

Un exchange décentralisé pourrait apporter de la transparence dans le trading, signifiant qu’il serait impossible de falsifier des transactions ayant lieu sur des plateformes utilisant la blockchain.

N’oubliez pas, un exchange décentralisé pourrait aussi signifier qu’il n’y pas une unique défaillance, ce qui rend très difficile d’avoir un hack important de cryptomonnaies avoir lieu.

Le volume journalier de trading des cryptomonnaies est d’environ 25 milliards de dollars USD. Ce marché est encore un enfant par rapport au marché des devises : le FOREX.

Il est estimé que volume journalier est de 5 billions de dollars USD pour le FOREX.

La question est de savoir s’il y aura un pont qui va se créer entre les marchés traditionnels et les marchés des cryptomonnaies ou si les marchés des cryptomonnaies vont suivre leur propre trajectoire et peut être, le concept d’exchanges décentralisés deviendrait le noyau de tous les marchés financiers.

 

N’oubliez de partager l’article 🙂

Cet article vous a plu ?

Laissez un commentaire pour me donner votre avis et pour permettre de m’améliorer.


Leave a Reply

Your email address will not be published.